Crème fraîche et huile d'olive

Mercato Metropolitano – Milan

Marché | septembre 22, 2015 | By

MercatoMetropolitanoCe week-end milanais fut riche en découvertes : fuyant la chaleur autour du seul canal de la ville dans le quartier de Navigli, nous sommes tombés, complètement par hasard sur le Mercato Metropolitano

Émerveillement des sens : les fabuleux étals d’un marché bio nous tendaient les bras dans un havre de fraîcheur.

Une ambiance soignée et contemporaine, noir et bois, métal et affichage sur ardoises. 

La communicante en moi a été saisi d’un émoi esthétique sans pareil : le mercato metropolitano présente une seule charte graphique pour tout l’établissement.

Ravissant de cohérence visuelle, ce marché a été un véritable coup de cœur. La signalétique globale, les enseignes des étals, même les prix partageaient partout une charte commune. Et ça marche !

L’endroit est pas très grand, et c’est un long couloir à entrée multiples sur lequel s’alignent les marchants, faisant face à des tablées communes pour déguster immédiatement sur place les propositions des traiteurs. L’aménagement est réfléchi, les étals se succèdent en ligne droite mais les multiples entrées permettent une circulation des flux par catégorie de produits : fromage, viande, poisson, boulangerie, traiteur, maraîcher. 

A l’extérieur un grand espace de street food avec toute sorte de propositions culinaires, réunies autour d’une philosophie commune : les produits simples et savoureux. 

N’ayant pas encore eu l’occasion de déguster une bonne pizza nous nous sommes installés sur une des énormes tablées communes pour le déjeuner. L’espace était vivant, rempli de toute typologie de visiteurs jeunes, moins jeunes, jeunes parents, enfants de tout âge, dans une joyeuse ambiance de partage estival.

A ne pas rater ! 

Gnocchis au safran

20150919_gnocchiCafeNazionale

Restaurant, Voyages | septembre 21, 2015 | By

Comme cadeau d’anniversaire, Huile d’Olive a eu un week-end à Milan… 
Ce fut l’occasion de découvrir (davantage) la cuisine italienne et les merveilles qu’elle recèle. 

Nous nous sommes rendus dans restaurant à l’écart du circuit touristique, conseillé par une amie qui y avait habité quelques années et nous assurait que c’était une étape incontournable de notre passage milanais : le Caffè Nazionale – Via Carlo Ravizza 4, Milano

Le trajet en tram était pittoresque. Nous avons trouvé sans difficulté ce restaurant de quartier, bondé d’habitués venus en famille pour le repas du samedi midi.

Le cadre est reposant, une grande terrasse bordée d’arbres et de plantes pour séparer l’espace de la circulation du boulevard, pas très passant par ailleurs. 

Des tables nappées de blanc, des serveurs qui ont fait tous les efforts du monde pour s’entendre avec nous, dans notre italospagnol approximatif, une foccacia croustillante au romarin pour patienter… nous avons été ravis par l’accueil. 

Deux entrées et deux plats, tout était bon, frais, bien exécuté et apporté avec le sourire. Mais ce qui laissa une trace indélébile sur mes papilles, -que dis-je une trace, à ce niveau là c’est des sillons- ce furent les gnocchi au safran

Rien à voir avec les préparations -pourtant estampillées pâtes fraîches- que l’on trouve au supermarché en France, ces pâtes à base de pomme de terre auront marqué un avant et un après dans ma considération de la cuisine italienne. 

N’exagérons point ?

Je salive encore à l’évocation du souvenir de ces ovales fondants nappés d’une épaisse crème fraîche safranée. Agrémentés de petites allumettes de morceaux de pancetta grillés et des copeaux de parmesan, ils ont tout simplement éclipsé le reste du repas. La texture, élastique et fondante, ne collait pas, ni aux dents ni au palais. Le mélange des saveurs, délicat et parfumé, était équilibré. Malgré la crème et la pancetta, aucune trace de lourdeur, juste le regret de les voir partir trop vite. La portion était considérable pour une entrée, et objectivement, quand on analyse les ingrédients, ça aurait dû être gras. Les mots d’ordre étaient cependant l’onctuosité et la finesse. 

Nous les avons accompagné d’un vin rouge léger, parfait pour nettoyer les papilles avant d’accueillir une nouvelle bouchée éclatante de plénitude…

Bref, si vous passez par Milan, je ne peux que vous conseiller de faire le détour jusqu’au Caffè Nazionale. Pour ma part je vais devoir trouver une recette pour reproduire ce choc gastronomique ! Affaire à suivre…

Caffe Nazionale

Caffe Nazionale