Crème fraîche et huile d'olive

Pastèis de nata

20160203_111408

Recette, Voyages | février 3, 2016 | By

On adore voyager. En dehors du dépaysement toujours bienvenu, nos voyages sont une source intarissable de découvertes culinaires, qui, si on arrive à les reproduire, permettent de perpétuer le plaisir d’être parti longtemps après le retour.

Il y a deux ans nous avons passé une semaine complète en amoureux à Lisbonne, où nous avons, de façon assez décomplexée pour une fois, axé le séjour sur la gastronomie. De fil en aiguille, soit de sardines grillées en poulpe au four, mon gras s’est anobli avec des rajouts savoureux.

Le charme simple et décadent de cette ville se poursuit à Belem, à quelques arrêts de tram du centre-ville, où un splendide monastère et une tour se dressent pour guider les touristes. Sous le soleil de plomb d’un midi du mois d’août, nous n’avons pas eu le courage d’attendre les heures de queue qui se dressaient entre nous et l’accès aux lieux… Mais après un déjeuner sous la tonnelle nous l’avons trouvé pour nous faire un quatre heures des célèbres pastèis de Belém. Une histoire de priorités ! 

Ces pâtisseries, sorte de petits flans sur une pâte feuilletée, se mangent tièdes, juste sorties du four. 

« Papilles et Pupilles », un blog de cuisine succulent que je vous recommande, raconte l’histoire de ces petites choses gourmandes. 

Au début du XIXe siècle, il y avait à Belém, jouxtant le Monastère des Hiéronymites, une raffinerie de sucre de canne couplée à un petit magasin. Suite à la révolution de 1820, les couvents sont fermés. Pour subsister, un des anciens occupants du monastère décide se reconvertir dans la pâtisserie et commercialiser les petites tartelettes qui étaient auparavant réservées au clergé.

Depuis les Pastéis de Belém sont confectionnés dans les installations annexes de l’ancienne raffinerie, selon la recette originelle transmise aux maîtres-pâtissiers successifs. Jalousement gardée, elle est pas facile à reproduire.

Je suis plus cuisinière que pâtissière, ça, c’est plutôt le champ d’expertise de Crème Fraîche. Mais de temps en temps, je me lance. 

A la recette proposée par Papilles et Pupilles, j’ai préférée celle de Ricardo, que j’ai légèrement ajustée pour faire avec ce qu’il y avait dans mes placards.

Pasteis de nata
Serves 14
Write a review
Print
Prep Time
40 min
Cook Time
20 min
Prep Time
40 min
Cook Time
20 min
Ingredients
  1. Une pâte feuilletée de 250gr
Garniture
  1. 125 ml de sucre
  2. 45 ml de Maizena (fécule de maïs)
  3. 4 jaunes d’œufs
  4. 1 œuf
  5. 500 ml de lait
  6. 30 ml de sirop d'erable (la recette originale est avec du sirop de maïs, mais je n'en avais pas)
  7. Le zeste d'un demi citron, en grosse pelure
Instructions
  1. Pâte
  2. Sur un plan de travail légèrement fariné, dérouler la pâte et à l’aide d’un pinceau, badigeonner de beurre toute la surface de la pâte. Rouler fermement et mettre au frigo 30mn.
  3. Couper les extrémités du rouleau. Trancher en rondelles d’un centimètre environ.
  4. Sur un plan de travail fariné, abaisser finement chaque rondelle à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Avec les mains, foncer les moules. Vous pouvez vous servir de moules silicone pour muffin, sans les remplir à ras bord. Réserver au réfrigérateur le temps de préparer la garniture.
  5. Garniture
  6. Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 270 °C. (si, si, c’est chaud, c’est vraiment 270ºC.
  7. Dans une casserole, hors du feu, mélanger le sucre et la fécule. Ajouter les jaunes d’œufs, l’œuf entier et fouetter jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Ajouter le lait, le sirop d’érable, et le zeste de citron. Bien mélanger.
  8. Porter à ébullition à feu moyen en fouettant et en raclant le fond et les parois de la casserole. Laisser mijoter jusqu’à ce que le mélange ait épaissi. Avant que le mélange prenne, retirer les zestes de citron. Retirer du feu.
  9. À l’aide d’une cuillère, répartir la garniture dans les moules à tartelettes. Lisser le dessus de la garniture avec le dos de la cuillère pour égaliser.
  10. Cuire au four immédiatement de 13 à 15 minutes ou jusqu’à ce que la garniture soit bien caramélisée et que la pâte soit croustillante. Laisser tiédir avant de démouler.
  11. Saupoudrer de cannelle moulue au moment de servir.
Notes
  1. Attention ces petites gourmandises se mangent immédiatement, dans la journée ou au pire le lendemain. Elles ne supportent pas la congélation et se conservent difficilement.
Adapted from La cuisine de Ricardo
Crème fraîche et huile d'olive http://www.cremefraiche-huiledolive.fr/
Pasteis de nata pas à pas

Pasteis de nata pas à pas

20160203_110724

Vous pouvez aussi utiliser des caissettes à muffin, tout en prenant soin de ne pas les remplir à ras bord. 

20160203_110729

20160203_111013

Et voilà le résultat, encore chaud. Plus qu’à saupoudrer de cannelle ! 

20160203_120033

Ce qui va être dur, c’est de ne pas tous les manger d’un coup ! 

Comments

Be the first to comment.

Leave a Comment

You can use these HTML tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>